mercredi 20 février 2013

Se plaindre ou pas

J'avoue depuis le début de l'année, on cumule un peu (beaucoup) les petits soucis et mauvaises nouvelles.
J'essaye de ne pas trop me plaindre et de supporter en me disant que dans notre malheur rien d'irrémédiable ne nous arrive ou de vraiment trop grave et que ce n'est qu'un mauvais moment à passer.
J'en profite au passage pour remercier les tweeteuses de ma TL qui ont toujours un petit mot gentil ou du moins ne juge pas.


Oui mais voilà, aujourd'hui j'ai quand même cumulé :
  • trouver en urgence un ORL pour le petit bonhomme qui nous fait (pour la 5ème fois en moins de 3 mois) une double otite et une infirmière pour lui faire ses piqûres d'antibiotique parce que les précédents traitements lui ont un peu bousiller la flore intestinale au point qu'il en a choppé du muguet
  • appris que mon amie actuellement à l’hôpital pour traiter sa leucémie avait été mise dans le coma artificiel et transférer aux soins intensifs à cause d'une méchante infection
Alors quand je reçois le mail du cousin de mon mari (en réponse à mon article sur mon blog familial concernant les convulsions du petit bonhomme) qui se plaint (genre fin du monde) que sa 2ème cumule les otites (2 en 3 mois, AH ! AH ! je me marre) j'avoue que là je suis à la limite de péter un plomb.

Je ne veux pas me plaindre, je ne veux pas qu'on me plaigne mais pitié ne venez pas prendre mon épaule pour vous soutenir à la moindre égratignure.
Je sais bien qu'on a un seuil de tolérance tous différent mais là juste STOP j'arrive à peine à encaisser pour ma grande petite famille alors les histoires des autres j'ai un peu de mal à écouter sans avoir envie de vous envoyer vous faire voir ailleurs surtout quand vous ne tenez pas compte de notre propre situation.

Voilà, juste un petit coup de gueule du jour, un petit ras le bol (contre ma belle famille qui commence à me soualer un peu en ce moment, je vous raconte ou pas bientôt).
Même si j'avoue que dans mon malheur j'ai de la chance. Malgré ses otites, le petit bonhomme dors toujours très bien et garde un caractère exceptionnel et même s'il réclame un peu plus de calins en fin de journée il ne râle quasiment pas alors moi je trouve que franchement c'est pas grand chose par rapport à ce qu'il doit endurer.
J'ai donc une pensée pour toutes ces mamans qui sont épuisées et qui ne rêvent que d'une bonne nuit de sommeil. Bon courage à toute !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire