vendredi 4 janvier 2013

Le temps (partiel) et moi !

Le proverbe dit : "Le temps c'est de l'argent" mais dans mon cas, je dirais plutot que le choix c'est le temps ou l'argent.
Je suis la maman de 3 charmants (enfin ça dépend des jours) bambins et je travaille. Vous me dirais que c'est le cas pour beaucoup d'entre vous. Mais pour corser la situation, à la maison c'est moi le gros salaire. J'ai la chance de bien gagner ma vie et de faire un travail qui jusqu'à présent me convenait.

Pour le petit dernier (qui va bientot souffler sa 1ère bougie), j'ai eu la chance de rester à la maison 11mois. J'ai donc eu du temps (et garder mon salaire ou presque). J'avoue que maintenant que j'ai repris le travail, je mesure la chance que j'ai eu et je pense que je n'en ai pas suffisament profité. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai décidé de ne reprendre qu'à 80% et consacrer mes mercredis aux enfants.

Voilà maintenant 4 mois que j'ai repris le chemin du travail et l'heure d'un premier bilan est arrivé.
Tout d'abord les points positifs :
  • les enfants sont quand même plus cool quand on leur laisse le temps de se réveiller, de se reposer
  • c'est un peu moins la course le soir pour faire les devoirs et se préparer (surtout le mardi)
  • ça permet aux enfants de faire des activités le mercredi et non le soir ou le week-end, donc moi de fatigue
  • je peux faire les lessives ou ranger un peu le mercredi ce qui est toujours ça de gagner sur le week-end ou les autres soirs
Les points un peu moins positifs
  • il faut sans cesse trouver des activités à leur proposer pour les occuper et c'est pas toujours facile quand il faut gérer le plus petit, la préparation du déjeuner, l'entretien de la maison, etc.
  • je suis souvent plus fatiguée (nerveusement et physiquement) le mercredi soir que les jours où je vais travailler
  • je profite peu des enfants car il y a beaucoup de chose à faire (lessive, courses, repas, aller-retour, etc.)
  • il y a quand même une assez grosse perte de budget pour notre foyer et on le ressent quand même surtout si on veut faire des projets
  • je me sens un peu exclu au travail de ne pas être là le mercredi. Refuser des réunions, revenir le jeudi est se rendre compte que des décisions ont été prises sans moi ce n'est pas toujours facile à accepter.
Pour le moment, mon 1er bilan est très mitigé. J'ai beaucoup de mal à réussir à accorder ma vie de famille et ma vie professionnelle. Ce que j'ai le plus de mal à accepter (gérer) c'est de réussir à avoir du temps pour moi. J'ai l'impression de me sacrifier (le mot est un peu fort mais je n'en trouve pas d'autre) sans rien en retirer en contre partie.

Même si mon mari me laisse faire une activité (aquagym le mercredi soir) et que j'arrive à consacrer un peu de temps à la couture (reprise depuis peu) mais souvent tard (genre entre 21h30 et minuit). A chaque fois j'ai l'impression que c'est au détriment de la maison. Quand je prend un peu de temps pour moi, il y a toujours un moment où les choses se rappellent à moi comme le repassage, le ménage, les courses, etc.

Depuis 1 mois, j'ai réussi à négocier avec mon mari de reprendre une femme de ménage comme quand je travaillait à 100% et que je n'avais que 2 enfants. J'avoue que c'est déjà plus facile surtout de rentrer dans une maison propre et ranger une fos par semaine, mais cela sera au détriment de nos prochaines vacances.

Je ne veux pas me plaindre, nous faisons des choix pour notre propre bien être et je ne sais que nous ne pouvons pas tout avoir mais j'aimerai parfois être sure d'être sur la bonne voix.

J'attends quelques mois pour refaire un bilan et prendre une décision pour l'année prochaine . . .


Aucun commentaire:

Publier un commentaire